Combats et métamorphoses d’une femme – Édouard Louis

Combats et métamorphoses d’une femme – Édouard Louis

Édouard Louis poursuit son histoire familiale dans ce très beau roman sur sa mère. Issu d’un milieu défavorisé, elle a passé sa vie à faire de son mieux selon ses moyens et  sous le joug d’hommes rarement à la hauteur. Édouard, lui, doit lutter pour assumer son homosexualité dans ce contexte et dès qu’il commence à s’instruire, assumer aussi ce milieu dont il a honte. Fondamentalement, comme il le dit si bien, ces deux êtres n’ont pu commencer à avoir une relation que lorsqu’ils se sont séparés. En toute délicatesse, l’auteur nous livre ici une vraie déclaration d’amour à cette mère dont il a fini par être fier, fier de son émancipation, fier de la femme qu’elle est devenue envers et contre tout.

Pour les lecteurs d' »En finir avec Eddy Bellegueule », on ne retrouvera pas dans ce roman le côté plus trash qu’on peut associer à Édouard Louis mais la sobriété dont il fait preuve ici rend le récit d’autant plus touchant.