Derniers mètres jusqu’au cimetière – Antti Tuomainen

Derniers mètres jusqu’au cimetière – Antti Tuomainen

Jaakko, 37 ans coule des jours heureux : il est propriétaire d’une société spécialisée dans la culture d’un champignon, le matsutake, qui pousse dans son pays, la Finlande. Les Japonais en raffolent et payent des prix exorbitants à l’achat pour en manger. Il est aussi follement amoureux de sa femme. Un jour, tout bascule : il apprend le matin qu’il est victime d’un empoisonnement qui atteint tous ses organes vitaux et découvre chez lui, à midi, sa femme en pleins ébats amoureux avec le chauffeur de sa société. Pour couronner le tout il apprend qu’une entreprise concurrente s’est installée à une encablure de son usine et essaie de détourner son personnel à son profit. Combien de temps reste-t’il à Jaakko pour dépister son empoisonneur ? Pas longtemps, le temps de parcourir les quelques mètres qui le séparent du cimetière…

Un thriller ? Oui, mais un thriller qui détend et que le lecteur n’a d’autre choix que de dévorer. Un livre raconté par Jaakko à la première personne du singulier, ce qui surprend par rapport au titre. Et grand dieux qu’il est attachant et sympathique Jaakko ! Qui peut bien en vouloir à un homme si gentil qui ne ferait pas de mal à une mouche. Antti Tuomainen réussit un véritable coup de maître : écrire – très bien du reste – un thriller qui tient le lecteur en haleine et qui ne fait pas peur. Quel plaisir.