Jours d’hiver – Bernard MacLaverty

Jours d’hiver – Bernard MacLaverty

« Jours d’hiver » … ce titre évoque la mauvaise saison mais aussi la vie après la retraite.

Gerry et Stella, tous deux de confession catholique, ont vécu le conflit nord-irlandais et leur vie en a profondément été marquée.

Stella est catholique pratiquante. C’est une femme qui va de l’avant. Elle était professeur d’anglais.
Gerry lui aussi est catholique, mais il a cessé de pratiquer et de croire. Il était architecte.
Ils se sont connus à la fin des années 1960 et se sont mariés.
Alors qu’elle rentrait chez elle, Stella fut grièvement blessée lors d’une embuscade. Elle était entre la vie et la mort et accoucha prématurément de leur fils, Michael. Cette blessure tant physique que morale a laissé des traces au plus profond d’eux-mêmes. Elle les pousse même à quitter l’Irlande pour aller vivre en Ecosse, à Glasgow.
Leur fils s’est marié et est parti vivre au Canada.
Ils ont un petit-fils, Toby, mais vu la distance, ils ne le voient pas souvent.

Gerry et Stella sont maintenant retraités.
On peut dire qu’ils s’aiment et qu’ils ont encore de la tendresse l’un pour l’autre. Chacun accepte les petites manies et défauts de l’autre.

Au dernier Noël, Stella fait un cadeau à Gerry : un court séjour à Amsterdam.
Mais qu’est-ce qui pousse Stella à partir quelques jours à Amsterdam ?
Et si son rêve s’avérait impossible, leur amour pourra-t-il survivre malgré tout ?

Michèle