La neuvième heure – Alice McDermott

La neuvième heure – Alice McDermott

Voici un roman écrit tout en finesse et délicatesse dans lequel le personnage principal n’est peut-être pas celui qu’on croit.
À première vue il s’agit d’Annie, jeune femme enceinte habitant un quartier de Brooklyn avec son mari Jim. Partie faire quelques courses, elle découvrira en rentrant que son mari s’est suicidé en mettant en danger tous les habitants de leur immeuble. Désœuvrée, perdue, elle aura de la chance que Sœur Saint-Sauveur passe devant la maison remplie de pompiers. Celle dont la devise est, « Si j’étais Dieu, je ferais les choses autrement », va prendre la mère et le futur enfant sous son aile.
Et donc le personnage principal pourrait être cette congrégation au cœur de Brooklyn, ces sœurs qui tentent de venir en aide, en ce début du vingtième siècle, à tous ces endeuillés du rêve américain tout en tentant comme chaque être humain de se débattre avec les questions de vie et de foi.
Cela pourrait aussi être ce quartier de Brooklyn que Alice McDermott décrit si bien.
Le récit est raconté par les petits enfants de Sally, cette petite fille qui va naitre sans son père à l’abri de la bienveillance des sœurs et qui, adulte, pensera donner sa vie à Dieu mais finira par se marier et vivre une vie de famille heureuse.
C’est tout un quartier et une page d’histoire que l’auteure déroule avec humanité sous nos yeux de lecteurs enchantés.