Le fils de l’homme – Jean-Baptiste Del Amo

Le fils de l’homme – Jean-Baptiste Del Amo

Dans ce roman, pas de prénoms ! La mère et le fils vivent paisiblement dans une petite maison d’une cité ouvrière. L’arrivée du père, après plusieurs années d’absence mystérieuse, va faire exploser cet équilibre. Il entraîne sa famille aux Roches, une vieille maison délabrée, perdue dans la montagne, où lui-même a vécu avec un patriarche impitoyable. Là, dans la nature omniprésente et implacable, peuplée d’animaux sauvages, le temps n’existe plus.
D’emblée une menace pèse sur le récit. Peu de paroles, peu de dialogues entre les trois personnages mais des regards et des gestes qui en disent long et renforcent ce sentiment d’angoisse. Le père, hanté par son passé et ivre de jalousie, va dicter sa loi à la famille prise au piège de cet endroit. Sa folie grandissante va brutaliser ces vies fragiles.
Un roman qui monte en puissance au fil des pages. Une histoire bouleversante, dramatique, délivrée par une écriture précise et esthétique, sur le thème de la transmission de la violence des pères aux fils.

Annick