Personne n’a peur des gens qui sourient – Veronique Ovaldé

Personne n’a peur des gens qui sourient – Veronique Ovaldé

Gloria a choisi ce jour de juin pour partir. Elle récupère ses filles à la sortie de l’école et les embarque pour un voyage sans retour vers le Nord, l’Alsace plus particulièrement, direction une maison perdue dans la forêt de Kayserheim.
Pourquoi part-elle, que fuit-elle ? Parce qu’elle a peur, le lecteur le sent tout de suite et elle se cache avec ses deux filles…
Petit à petit le mystère va s’éclaircir, ni de manière linéaire, ni de manière très claire par moment.

Véronique Ovaldé nous balade au gré du récit dans une forêt parfois aussi sombre que celle de Kayserheim mais elle ne nous lâche jamais. Et nous ne lâchons pas ce superbe portrait de mère solitaire prête à tout pour protéger ses enfants.
Un énorme coup de cœur !