Un monde idéal – Sylvie Granotier

Un monde idéal – Sylvie Granotier

C’était en soi une histoire banale. Slimane, un Algérien, est accusé d’une agression sans mobile évident. Pour Catherine Monsigny, avocate pénaliste, ce n’est pas un dossier compliqué. Elle a presque envie de refuser. Mais pourquoi Émilie, la fiancée du prévenu insiste-t-elle lourdement pour que Catherine accepte de défendre Slimane ? Et pourquoi le frère adoré d’Émilie a-t-il quitté la France et s’est-il converti à l’Islam ? Et pourquoi et comment deux connaissances de Catherine sont-elles mortes ? Oui, pourquoi tout ça ?

L’intégrisme, le fanatisme et la radicalisation sont trois cancers de notre société qui sont d’autant plus dangereux qu’ils métastasent à une vitesse v’. C’est le message qui ressort de ce roman et que l’auteure réussit très bien à illustrer au départ d’une histoire somme toute banale : Slimane est une petite frappe et il est normal qu’il soit défendu. Mais ni lui, ni son avocate ne se rendent compte, sauf à la toute fin, que le ver est dans le fruit. Trop tard ? Car, comme il est écrit au quatrième de couverture «Le monde idéal est un rêve qui peut tourner au cauchemar quand on a le malheur d’y croire » .