Céline – Peter Heller

Céline – Peter Heller

Lamont avait le choix de sauver de la noyade son épouse ou sa fille Gabriela. Il part du principe que son épouse étant bonne nageuse elle s’en sortira toute seule et s’occupe de sa fille…qui se retrouve orpheline de mère. Et puis, un jour, Lamont disparaît, peut-être tué par un ours. Vingt ans plus tard Gabriela prend contact avec Céline Watkins, âgée de soixante-huit ans,  artiste à ses heures mais surtout détective privée spécialisée dans les disparitions. Elle accepte la mission de Gabriela qui lui demande de retrouver son père. Céline, accompagnée par son mari Pete se lance sur les routes du Grand Ouest américain à la recherche hypothétique de Lamont. Mais le couple est suivi par un agent de la CIA. Pourquoi donc…

Ce n’est pas (qu’)un thriller, même si la quête du disparu constitue la trame du récit. C’est bien plus et mieux qu’un « simple » thriller. C’est l’histoire de deux familles, celle de Gabriella et surtout celle de Céline et de son mari Pete. Céline qui a été sauvée de son alcoolisme grâce aux AA et qui s’est démoli les poumons par la cigarette à tel point qu’elle doit de temps en temps avoir recours à l’oxygène pour ne pas étouffer. Pete qui adore sa femme dont il est fier et qui est économe de ses mots. Grands dieux que ces deux-là sont attachants. Peter Heller a réussi la gageure de mêler une intrigue et une vie qui s’enlacent un peu comme les deux brins de l’ADN. Du grand art. Et c’est bien écrit, par petits paragraphes successifs.